NewDetail

AICEP
Agência para o Investimento e Comércio Externo de Portugal

CABEÇALHO

Bilan du e-commerce en France: Les Français ont dépensé près de 147 milliards d’euros sur internet en 2022

Les chiffres clés pour l’année 2022 : 

  • Le secteur du e-commerce (produits et services) atteint 146,9 milliards d’euros en 2022, en hausse de 13,8% sur un an.
  • Les ventes de produits sur internet sont en recul de 7% par rapport à 2021
  • Le secteur des services est en hausse de 36% par rapport à 2021
  • 2,3 milliards de transactions ont été réalisées sur internet en 2022
  • Le panier moyen s’élève à 65 euros, en hausse de 6,9% par rapport à 2021.

 

En 2022, les ventes en ligne ont progressé de 13,8%, tirées par la vente de services

 

Le secteur du e-commerce (produits et services confondus) totalise 146,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2022, soit une hausse de 13,8% par rapport à l’année précédente. Ces résultats sont portés par la progression significative des ventes dans le secteur des transports, du tourisme et des loisirs qui tirent le secteur des services (+36% sur un an soit +50% par rapport à 2019). Les ventes de produits sur internet sont en baisse de 7% par rapport à 2021 mais en hausse de 33% par rapport à 2019.

 

En 2022, 2,3 milliards de transactions ont été réalisées sur des sites de vente sur internet (produits et services confondus), soit une hausse de 6,5%. Le panier moyen est en hausse de 6,9% par rapport à l’an dernier et atteint 65 euros, sous l’effet conjugué de la reprise des services, dont le prix est plus élevé, et de l’inflation.

 

Pour l’ensemble de l’année 2022, le e-commerce conserve une croissance globale dynamique, en dépit du recul de la vente des produits en particulier au premier semestre. Ce ralentissement, lié à un effet de base post-Covid, a en effet été compensé par la progression significative des ventes de services. 

 

Sur l’ensemble de l’année écoulée, la part du e-commerce dans la vente de produits est estimée à 12,5% du commerce de détail.

 

Le nombre de sites marchands actifs progresse de 5% avec plus de 10 000 nouveaux sites en un an.

 

Résultats du Panel iCE : après un premier semestre en recul, les ventes de produits se stabilisent à un niveau élevé depuis la crise sanitaire

 

Après les fortes croissances des années 2020 et 2021 marquées par plusieurs confinements, le secteur a connu un recul substantiel au 1er semestre 2022 (-16%) avant de stabiliser son activité en deuxième partie d’année. Par rapport à l’année 2019, la croissance s’établit à +19%.

 

Dans le détail, les ventes en ligne des enseignes magasins surperforment avec une progression de 35% en 2022 par rapport à 2019.

 

Si toutes les catégories de produits sont en recul par rapport à 2021, elles sont toutes en hausse en comparaison de 2019. Les secteurs qui progressent le plus sont la Beauté-Santé et le Mobilier-Décoration (respectivement +29% et +19% depuis 2019).

Les ventes en ligne de Produits de Grande Consommation qui avaient le plus accéléré pendant la pandémie puis en raison de la hausse des prix en 2022 augmentent de 1% par rapport à 2021. Leur niveau se situe à un niveau supérieur de 56% par rapport à 2019 (source : NielsenIQ Scantrack).

 

Les sites de Voyage-Tourisme ont progressé de 55% sur l’ensemble de l’année en raison de la possibilité de voyager à nouveau mais également par un effet de hausse des prix. L’année 2022 dépasse de 16% l’année 2019.

 

Enfin, les ventes aux professionnels du panel iCE 100, poursuivent leur développement avec une croissance annuelle de 9,9% par rapport à 2021 et de 41% par rapport à 2019.

 

Les ventes sur mobile et sur les places de marché

 

Les ventes réalisées pour le compte de tiers (sur les places de marché) sont en léger retrait par rapport à l’an dernier (-1,6%) mais en hausse de 30% par rapport à 2019. Cette croissance est supérieure à celle observée sur l’ensemble des sites B2C du panel iCE 100.

 

Les ventes sur mobile de l’iCM, qui cumulent ventes de produits et ventes de voyages, continuent à progresser (+8%) grâce aux ventes de voyages et de loisirs qui font plus que compenser le recul des ventes de produits (-6%).

Partilhar