NewDetail

AICEP
Agência para o Investimento e Comércio Externo de Portugal

CABEÇALHO

Pour tout savoir sur les tendances e-commerce en France et comprendre l'écosystème de la vente en ligne actuel, retrouvez l'interview de Benoît Murer Customer Success chez Channable.

Suite au lancement de notre nouveau rapport, rempli de chiffres et d’informations utiles pour les professionnels dans le secteur du e-commerce, nous avons voulu vous apporter des données relatives au marché français.

 

Dans cet article, nous nous intéressons aux insights fournis par Benoît Murer, Customer Success Representative France chez Channable sur les tendances e-commerce. Apprenez-en plus sur le type d’entreprises avec lesquelles nous travaillons, quels sont les formats et les canaux publicitaires en vogue, les dernières tendances et ce qui est le plus rentable.

 

Dans quels secteurs sont la plupart de nos agences ?

 

Nous travaillons au quotidien avec des agences de marketing digitales. Cependant, étant donné que notre outil est axé sur la gestion de flux et l’automatisation SEA, nous travaillons avec des agences de ce secteur. Nous avons deux types d’agences avec lesquelles nous travaillons au quotidien : les agences de gestion de flux (réseaux sociaux, marketplaces, affiliation,…) et les agences SEA. Ces agences travaillent au quotidien avec des annonceurs afin de booster leur activité.

 

Quels sont les secteurs pour lesquels les agences marketing travaillent ?

 

Tous les secteurs qui ont besoin d’optimiser leur présence sur internet pour mieux vendre leurs produits ou services. Cela représente donc un très large éventail de secteurs, mais les commerçants dans le retail sont les plus nombreux.


Cependant, certains des clients avec lesquels nous collaborons sont dans des verticales en dehors du retail, comme par exemple : le tourisme, les agences immobilières, le recrutement ou les agences d’intérim.

 

Pour être plus spécifique les plus grandes verticales avec lesquelles nous travaillons sont:

  • La mode
  • Les objets de maison et de jardin
  • Les produits de beauté

Alors que nos plus grands clients sont des entreprises dans le tourisme, des marketplaces ou des vendeurs de pièces automobiles.

 

Quels sont les formats et canaux publicitaires les plus utilisés par les agences via Channable ?

 

On observe trois grands canaux au cœur des tendances e-commerce qui sont toujours les plus utilisés : Meta, Google Shopping et Amazon. Leur taille les rend souvent indispensables pour une bonne visibilité de la marque à promouvoir.

Les entreprises ne se développant pas sur ces canaux font souvent ce choix avec une stratégie établie et une analyse de la concurrence qui impose un investissement concentré sur d’autres cibles.

 

Pour les formats, les campagnes Performance Max (ou PMax) ont fait un grand bruit depuis leur lancement et ont eu des résultats très satisfaisants. Les annonces textuelles sont également très populaires.

 

Pour les social ads, nous avons beaucoup de vidéos ou de carrousels photos qui prennent une grande partie des activités de nos clients voulant développer leurs activités de commerce en ligne.

 

Quels sont les canaux e-commerce les plus rentables selon vous ?

 

Le SEA est souvent très sous-estimé selon moi. Il est plus souvent vu comme un simple générateur de trafic et de visibilité. Cependant, les publicités sur les réseaux sociaux et les moteurs de recherche ayant des campagnes bien ficelées, idéalement couplées avec une vraie stratégie d’analyse des performances via la data sont des armes très puissantes pour atteindre un public cible spécifique et stimuler les ventes. Ce sont des entreprises qui savent surfer sur les tendances e-commerce en pleine croissance qui les utilisent comme il se doit.

 

Après, le secteur d’activité, le public cible et les objectifs de l’entreprise influent beaucoup sur la rentabilité d’un canal. C’est pour cette raison qu’il est important de faire quelques recherches et d’établir une stratégie de commerce en ligne avant de se lancer.

 

Quels sont les réseaux sociaux les plus populaires pour y faire de la promotion ?

 

Meta reste clairement la plateforme sociale la plus tendance dans le secteur du e-commerce, selon moi. Déjà cela inclut deux très grands réseaux sociaux que sont Facebook et Instagram. Ensuite, ce sont deux réseaux sociaux qui restent encore très consultés malgré ce que l’on peut parfois entendre.

 

Facebook touche par exemple beaucoup plus les 18/35 ans qu’on ne l’imagine. C’est 53.5% du public touché par les publicités.

Après Meta, TikTok fait une grande percée avec plus d’un milliard d’utilisateurs actifs par mois et des sessions d’utilisations moyennes de 10,85 minutes, ce qui fait de TikTok l’application sociale la plus engageante.

 

Viennent ensuite Snapchat et Pinterest qui ont des performances assez fortes qui sont aussi souvent sous-estimées selon moi.

 

En effet, les revenus publicitaires de Snapchat s’élèvent à plus de 2,5$ milliards et ce n’est pas surprenant quand on sait que plus de 210 millions de snaps sont réalisés chaque jour et qu’elle est classée seconde application en termes d’utilisation mobile.

 

Enfin, pour Pinterest on y trouve près de 21 millions d’utilisateurs, étant un réseau social très segmenté en catégories il est facile de cibler les bonnes personnes. Et pour cause, les annonces Pinterest conduisent à trois fois plus de conversions et deux fois plus de retours positifs sur les dépenses publicitaires que les autres réseaux sociaux.

 

Qu'est-ce qui vous a le plus surpris récemment dans le secteur de la publicité digitale ?

 

Même si je me doutais que cela serait bien encadré vu l’ampleur du projet, j’ai été agréablement surpris de voir à quel point le nouveau produit de Google : Performance Max (PMax) a été bien accueilli et semble vraiment pertinent. J’ai aussi été étonné par l’adoption rapide des utilisateurs. Je m’attendais à plus de résistance face à une potentielle perte de contrôle sur la stratégie et la visibilité de la dépense des budgets.

 

Je vois également de plus en plus d’entreprises commencer à saisir la tendance e-commerce, en pensant à leur stratégie de manière omnicanale. Beaucoup d’entreprises semblent vouloir garder une balance entre présence physique et en ligne car souvent l’expérience que demande le client n’est pas vraiment similaire.

 

En termes de formats, les publicités vidéo ont continué à être un format de choix pour les annonceurs qui souhaitent développer leur activité de commerce en ligne. Les publicités vidéo en format vertical ont été particulièrement populaires sur les réseaux sociaux, tandis que les publicités vidéo en format long ont été utilisées pour raconter des histoires plus complexes.

Partilhar