NewDetail

AICEP
Agência para o Investimento e Comércio Externo de Portugal

CABEÇALHO

Économiquement, le Portugal se porte bien. Depuis quelques années, le pays s'est imposé comme le champion de la chaussure. En cause: des ateliers de très bonne qualité et peu coûteux.

Au nord du pays, à quelques kilomètres de la vieille ville de Porto, se cache l'une des pointures de l'industrie portugaise : les usines à chaussures. Ils sont 40 000 salariés à y confectionner des baskets, mocassins, chaussures de ville et bottines, de la semelle jusqu'aux lacets.

 

La basket représente la moitié des ventes dans le monde

C'est le renouveau d'une industrie après une longue période de crise. Dans les années 2000, les chaussures chinoises envahissent le marché et frappent le Portugal de plein fouet. Alors pour survivre, les fabricants se tournent vers un modèle qui cartonne : la basket de ville. L'usine en a fait son produit phare, car si la basket a longtemps été réservée au sport, elle représente aujourd'hui la moitié des ventes dans le monde. Pour contrer ses concurrents asiatiques, le fabricant mise sur sa capacité à produire vite de petites collections.

Partilhar